La mesure de la dépense énergétique de repos, un outil pour prédire la sensibilité à l’immunothérapie anti-cancéreuse

L’équipe de F. Goldwasser à l’hôpital Cochin a fait une découverte importante dans le domaine de l’immunothérapie des cancers.

Ce travail publié dans le journal de médecine translationnelle du Lancet eBIOMEDICINE, identifie une cause essentielle de la sensibilité ou de la résistance à l’immunothérapie anti-cancéreuse et le moyen qui en découle pour rendre sensible les patients résistants. Cette cause est la dépense énergétique de repos, un facteur indépendant de la tumeur, et liée à l’hôte, ce qui impose de réintégrer le patient dans sa globalité pour l’analyse oncologique.

Ainsi, la mesure de la dépense énergétique de repos par calorimétrie indirecte apparaît comme un outil pronostique et prédictif de la sensibilité à l’immunothérapie anti-cancéreuse chez les patients atteint d’un cancer du poumon.

Cette découverte constitue une avancée majeure dans la prise en charge et le traitement des patients. A ce jour, cette équipe est la seule à proposer cette mesure en routine à l’ensemble de ses patients, et à pouvoir développer un essai clinique randomisé pour poursuivre ces travaux. Lire l’article

ACTUALITÉS

INFORMATIONS