Diana Passaro, lauréate d’un ERC Starting Grant 2023

Félicitations à Diana Passaro, PhD, chargée de recherche Inserm, responsable de l’équipe « Leucémie et Dynamiques de la Niche » (Equipe 21 du CARPEM), lauréate d’un ERC Starting Grant 2023. Ces prestigieuses subventions de démarrages sont attribuées par le Conseil Européen de la Recherche à de jeunes chercheurs pour leur permettre de lancer leurs propres projets, former leurs équipes et poursuivre leurs meilleures idées.

A cette occasion, nous vous invitions à découvrir son portrait et des projets de recherche. 

Son équipe de recherche étudie les relations intimes entre les cellules endothéliales (cellules vasculaires) et la leucémie par le développement d’outils innovants :

  • modèles murins pour visualiser, tracer et manipuler spécifiquement les cellules endothéliales,
  • modèles 3D humanisés qui miment le microenvironnement leucémique vascularisé pour étudier la maladie humaine et développer des plateformes de criblage de médicaments rapides et reproductibles pour faciliter le transfert des résultats aux patients.

Son projet lauréat ERC Starting grant, PLASTECITY (PLASTicity of Endothelial Cell as new Target for acute myeloId leukemia TherapY), explore comment le développement de la leucémie aigüe affecte les cellules saines du microenvironnement, en particulier les cellules endothéliales qui ont un rôle crucial dans la moelle osseuse. Le projet s’appuie sur l’hypothèse selon laquelle, certaines cellules endothéliales régressent vers un état moins différencié et plus plastique, favorisant la progression de la maladie. Pour tester cette hypothèse, des modèles murins seront utilisés, et des techniques de microscopie avancée et de séquençage seront employées pour décrire la plasticité des cellules endotheliales. En identifiant les facteurs moléculaires impliqués dans ce processus, l’étude vise à identifier de nouvelles cibles thérapeutiques pour prévenir la formation d’un environnement favorable à la leucémie dans la moelle osseuse. Ces cibles seront alors testées à l’aide de modèles humanisés sur puce développés dans l’équipe. Les résultats contribueront à la validation préclinique et nous rapprocheront du développement de traitements plus efficaces chez les patients.

En savoir plus